Les joueurs de BrightSign offrent une expérience palpitante

Avec ses 160 étages et ses 828 mètres de haut, le gratte-ciel Burj Khalifa de Dubaï séduit les visiteurs depuis près de dix ans. Un voyage au sommet n'est pas pour les âmes sensibles. Outre les vues à couper le souffle depuis le pont d'observation extérieur le plus haut du monde et une croisière à grande vitesse dans l'ascenseur le plus éloigné de la planète, les amateurs de sensations fortes peuvent escalader l'extérieur de la structure et sauter en parachute depuis le sommet grâce à une simulation de réalité virtuelle immersive.

C'est dans ce contexte que les propriétaires de la tour, Emaar Properties, ont cherché à créer une nouvelle attraction sensationnelle au 125e étage du bâtiment, appelée "At the Top", qui accueille environ 10 000 visiteurs par jour. En collaboration avec le partenaire média numérique LG, ils ont développé le concept d'une simulation interactive et réaliste d'un plancher de verre au-dessus de la ville qui semble se fissurer lorsqu'on marche dessus.

"Ils voulaient quelque chose de vraiment spectaculaire et de très divertissant", explique Abdul Bakhrani, PDG du studio de médias numériques et intégrateur de systèmes DigiComm, basé à Dubaï, qui a créé le contenu, les médias et les effets spéciaux pour l'attraction ainsi que pour d'autres installations à l'intérieur du bâtiment, y compris l'expérience de réalité virtuelle. Avec sept records du monde à son actif, dont celui de l'immeuble le plus haut du monde, Burj Khalifa n'est pas avare de superlatifs.

Dix-huit écrans LG 55 pouces OLED à résolution 8k, en verre trempé extrêmement résistant, composent le sol, alimentés par deux lecteurs BrightSign XT1144 Expanded I/O Players. Les écrans affichent une animation visuelle très réaliste de la ville située à 456 mètres de profondeur, qui change en fonction de l'heure de la journée et de la saison, programmée et contrôlée par les lecteurs BrightSign.

Quinze capteurs Nexmosphere XDW-M44 sont utilisés dans l'installation. D'un côté, 7 capteurs Nexmosphere sont connectés au contrôleur d'expérience RS232 XM-350, et de l'autre côté, 8 capteurs sont connectés. Ces contrôleurs d'expérience sont ensuite reliés aux lecteurs multimédias BrightSign XT1144.

Lorsqu'un visiteur déclenche un capteur, une fissure virtuelle commence à se former sur le sol de la passerelle et s'amplifie ; alors qu'il continue à marcher, le verre se fissure sous ses pieds. Les images de synthèse à haute résolution combinées à un son synchronisé donnent une sensation palpitante de verre qui se fissure sous les pieds du visiteur, 125 étages au-dessus du sol.

Selon M. Bakhrani, l'utilisation d'écrans OLED de cette manière était une nouveauté, et le déploiement de capteurs de mouvement pour des milliers de personnes a également constitué un défi. "Il a fallu beaucoup d'essais et d'erreurs pour trouver la bonne configuration. Nous ne savions pas nous-mêmes comment cela fonctionnerait avec un si grand nombre de visiteurs. Nous tâtions le terrain, nous recueillions des commentaires et nous améliorions constamment. Il a fallu environ deux semaines d'ajustements une fois le site en ligne pour le perfectionner".

Les lecteurs BrightSign ont été choisis parce qu'ils sont très robustes, techniquement viables et rentables. "Il fallait des lecteurs qui puissent être déployés et fonctionner 24 heures sur 24 avec un minimum de gestion", explique M. Bakhrani. Le contenu des médias ne devrait pas changer avant un certain temps, car l'exposition est très populaire et efficace, et la plupart des visiteurs sont des touristes qui ne viennent qu'une seule fois à Burj Khalifa. "C'est très réaliste. Certaines personnes pensent que c'est réel et sont effrayées".

"Le plancher de verre a vraiment ajouté une nouvelle dimension à l'expérience At the Top pour les visiteurs", ajoute M. Bakhrani. "Il existe un certain nombre d'attractions de haute technologie qui, ensemble, rendent la visite de Burj Khalifa vraiment inoubliable. Il s'agit d'un site de classe mondiale, il est donc essentiel que tout ce qui est fait ajoute à l'exaltation d'y être, et c'est certainement ce qui a été fait avec le plancher de verre."

L'installation du projet a duré environ deux mois. Les travaux se sont déroulés entre 1 heure du matin et l'aube, lorsque le bâtiment est fermé aux visiteurs. Les écrans sont régulièrement nettoyés au cours de la journée.

LG, BrightSign et DigiComm ont déjà collaboré à de nombreux projets, dont une expérience inoubliable avec les requins à l'aquarium et au zoo sous-marin de Dubaï, qui associe la technologie numérique aux poissons vivants.

Pour plus d'informations sur la gamme complète de produits de signalisation numérique de BrightSign, consultez le site suivant BrightSign’s website.